À l’exemple de la Vierge Mère, le contemplatif est la personne centrée en Dieu. (VDQ 10)

Le Carmel Thérésien

Imprimer


"Notre vie est cachée avec le Christ en Dieu" (Col 3,3)

 

 hcarmeltheresien

 

À l'origine du Carmel Thérésien ou  « déchaux » et au cœur de sa vocation dans l'Église, il y a le charisme propre de nos saints parents, Sainte Thérèse de Jésus et Saint Jean de la Croix.

Portée par l'amour du Christ, notre Mère Sainte Thérèse s'inscrit dans la grande tradition vivante de ceux qui, depuis des siècles, sont attirés au Carmel par la recherche de Dieu dans la solitude et le silence. Mais blessée par la division de l'Église de son temps, sensibilisée aussi par la découverte de nouveaux horizons missionnaires, elle renouvelle le Carmel en lui donnant essentiellement une forte dimension apostolique.

Le premier monastère fut fondé par Thérèse dans sa ville d'Avila, en Espagne, le 24 août 1562, en la fête de l'apôtre Saint Barthélemy. Ce matin-là, le son d'une cloche annonçait une double naissance : celle d'un monastère et celle d'un nouveau style de vie dans l'Église.

Depuis, d'autres monastères – que Thérèse appelait affectueusement « les colombiers de la Vierge »  – ont fleuri dans le monde entier. Aujourd'hui, ils sont plus de 800, avec environ 12 000 moniales qui continuent à assumer dans l'Église le service de la prière continuelle, étant, selon l'expression de Jean-Paul II, « le cœur palpitant de l'Église ».

 

Auto Insurance Quotes