À l’exemple de la Vierge Mère, le contemplatif est la personne centrée en Dieu. (VDQ 10)

La liturgie, source et sommet de la vie de l‘Eglise

Imprimer

liturgie1


 

« La participation à la prière du Christ trouve sa plus haute expression dans la sainte Liturgie et se prolonge durant la journée dans la prière personnelle »


 

Désireuses de participer toujours plus profondément à ce mystère -et d’autant plus en Terre Sainte, sur les lieux où le Seigneur a prié-, l’Association des carmels de Terre Sainte (et d’Egypte) a organisé une session sur le thème de la liturgie. Du 16 au 22 octobre 2016, nous étions une trentaine de sœurs à nous former sur ce sujet, en bénéficiant des interventions de Père Eric Beaumer (o.praem.) de Sœur Marie Madeleine du monastère bénédictin d’Abu Gosh près de Jérusalem et de Giulana Mettini, chanteuse et professeur de chant. Conférences, mais aussi travail vocal ou instrumental, ainsi qu’une « formation intégrée » c’est-à-dire préparation et célébration de la liturgie ensemble afin de ne pas en rester à de la théorie, ont été très bénéfiques et appréciées. Célébrer, c’est rendre perceptible ce qui est spirituel. Et la beauté est la splendeur de la vérité. Ainsi, dans notre désir d’améliorer notre liturgie, il s’agit, pour travailler la beauté, de travailler la vérité, de « faire resplendir le Mystère Pascal par lequel le Christ lui-même nous attire à lui et nous appelle à la communion » (Sacramentum Caritatis 35).

 

              Concrètement, l’animation liturgique doit être au service de la Présence, être chantre est un véritable ministère. Au fil de la session, nous avons pu échanger, aborder les questions qui se posent dans nos communautés, envisager des mises en œuvre et surtout mieux comprendre « pourquoi l'Eglise demande et attend de chaque monastère thérésien qu'il vive intensément le mystère de la prière contemplative, et en offre un témoignage exemplaire au sein du peuple de Dieu » (Constitutions 60).  


Auto Insurance Quotes