À l’exemple de la Vierge Mère, le contemplatif est la personne centrée en Dieu. (VDQ 10)

L’Habit de la Vierge du Carmel

Imprimer

habit

 

 

      « Elle nous a revêtus de l’Habit de son Ordre pour que nous soyons,

dans le monde, sa vivante image »

 

               Cette citation de la préface pour la solennité de Notre Dame du Carmel exprime bien le sens de l’Habit que nous portons et que nous appelons « l’Habit de la Vierge ». Dès les origines en Palestine, les ermites du Carmel se sont appelés frères de Notre Dame et leur habit (surtout depuis la vision que reçut Saint Simon Stock de la Vierge lui remettant le scapulaire en 1251), est un signe d’appartenance à l’ordre du Carmel et une expression de notre volonté de nous revêtir des vertus mariales :

« Appelées à faire partie de la famille de la bienheureuse Vierge Marie, les moniales portent l'habit de son Ordre, signe de leur consécration et témoignage de pauvreté. »

(Constitutions n° 95)

        

          « La première chose pour vivre, c'est l'eau et le pain, le vêtement et la maison pour couvrir la nudité. » (Sirac 29,21) c’est donc une des conditions primordiales de l’existence. Pas seulement pour être protégé des intempéries mais contre les regards qui pourraient réduire la personne à un objet (de convoitise) la faisant retourner au chaos de l’indistinction d’où le Créateur l’a fait sortir.

          Ainsi le vêtement (avec le rire, propre de l’homme…) apparaît comme un signe de la personne humaine dans son identité et sa distinction. « Rébecca dit au serviteur: " Qui est cet homme qui vient dans les champs à notre rencontre?" Le serviteur répondit: "C'est mon maître. " Et elle prit son voile et se couvrit. » (Genèse 24,65) Se voiler le visage, dans la rencontre pré-nuptiale, est un rite de consécration à celui qui l’a choisie. La femme répond au geste du fiancé qui lui communique ce qu’il a en « étendant le pan de son manteau » (Rt 3,9 cf Dt 23,1). « Et je passai prés de toi et je te vis; et voici que ton temps était venu, le temps des amours; j'étendis sur toi le pan de mon manteau et je couvris ta nudité; je te fis un serment et j'entrai en alliance avec toi,--oracle du Seigneur Dieu, - et tu fus à moi. » (Ezéchiel 16,8)

          Le vêtement reflète aussi la vie en société. Pour chaque cellule de la communauté, il est comme le signe d’une vie harmonieuse qui naît du travail en commun (tonte 1Sa 25,4-8 ; tissage Pr 31,10ss ; Ac 18,3 ; confection Ac 9,39). Le vêtement caractérise enfin les grandes fonctions en Israël : Royauté (pourpre), Sacerdoce (revêtir les habits sacrés), vocation prophétique en jetant son manteau : Elie, Elisée.

          Le vêtement est aussi le signe de la condition spirituelle de l’homme. Adam, après le péché, s'aperçoit qu'il est nu: le péché l'a dépouillé. C'est donc qu'auparavant il était vêtu; suivant la mystique hébraïque, Adam avant le péché n'était pas nu: il était vêtu, mais vêtu de lumière, vêtu de cette splendeur et de cette gloire dont la grâce ornera l'homme — cette robe nuptiale préparée pour la rencontre avec le Seigneur.

          Pour que nous soyons ainsi parés, il faut que le Christ véritable Serviteur soit dépouillé de ses vêtements (Mt 27,35 ; Jn 19,23), livré à une parodie d’investiture royale… Déjà à la transfiguration dans le resplendissement de ses vêtements, sa chair s’était montrée glorieuse.

          Mais cette gloire ne sera manifeste qu’au jour de la Résurrection, lorsque l’homme revêtira par-dessus son vêtement corruptible un vêtement incorruptible (2 Co 5,3).

          Ceux qui triomphent «  ont lavé leurs robes et les ont blanchies dans le sang de l’Agneau (Ap 7,14 ; 22,14). L’épouse désormais ne peut faillir ; elle se pare au long de l’histoire, pour les noces : « on lui a donné de se vêtir du lin d’une blancheur éclatante » (19,7).

          C’est ainsi que le prêtre bénit l’Habit que la novice revêt au jour de sa vêture : « Dieu notre Père, tu as voulu que ton Fils revête notre nature mortelle en s’incarnant dans le sein de la Vierge Marie notre Mère. Accorde à ta servante, qui va porter cet habit que nous bénissons, d’être le signe de la résurrection à venir et de revêtir un jour la gloire impérissable. »

Auto Insurance Quotes