À l’exemple de la Vierge Mère, le contemplatif est la personne centrée en Dieu. (VDQ 10)

Frères et soeurs au Moyen-Orient

Imprimer

DSC 0992b

 

     

                    Tel était le thème de la session qui a rassemblé les carmélites des cinq communautés de l’association des carmels de Terre Sainte, à Amman, en Jordanie, du 18 au 23 septembre 2017.

Avec les sœurs se trouvaient aussi les P. Abdo (assistant), Mgr Jean Sleiman, archevêque de Bagdad des Latins, P. Enrique, délégué pour Israël, P. Patrizio, délégué pour l’Egypte, P. Miguel provincial d’Espagne, P. Raymond, provincial du Liban, P. Guillaume provincial de Paris (et donc de l’Irak).

 

         Entre les conférences et les temps d’échange en groupe, nous avons abordé bien des points :

 

  • Quelle place pour Carmel au Moyen orient ? Notre vie d’union intime à Dieu peut témoigner que les relations sont pour la communion, non pour assurer une quelconque suprématie.
  • Quelle relation entre frères et sœurs au carmel ? une relation qui nous aide à croître. On ne peut évaluer la relation d’une personne avec Dieu mais on peut évaluer sa relation avec les autres.
  • Comment prendre soin du charisme du Carmel ? Il faut d’abord l’habiter, avec le désir incessant de répondre à l’appel du Seigneur, alors se mettra en place une ascèse mystique, fraternelle et joyeuse. Il s’agit vraiment de se laisser toucher et remodeler par la main de Dieu.
  • Comment marcher « ensemble » ? en célébrant la mémoire de notre vocation, en cherchant la qualité plus que la quantité, en nous valorisant. Il est impossible de chercher sa perfection, en dehors des autres, croire que je suis plus parfait que les autres, c’est une falsification du chemin spirituel. On pourra alors parler librement et chercher ensemble des solutions aux problèmes.
  • Nous avons plusieurs fois évoqué le noviciat de Fray Juan de la Cruz chez les carmélites de Valladolid. Et notre Sainte Mère ne l’a pas instruit sur l’oraison… mais sur la mortification, le style de fraternité et les récréations !

 

         Ce fut aussi un temps précieux pour tenter de mieux comprendre la situation géopolitique de cette région riche en ressources, en culture, la plus stratégique sans doute. Les conflits sont revêtus de religion, mais ne sont pas religieux. On connaît bien les enjeux politiques et économiques sous-jacents.

 

         En rendant grâce pour le chemin parcouru ensemble, nous sommes rentrées dans nos communautés avec une vision du Carmel élargie au Moyen Orient (Liban, Syrie, Irak) et même Maghreb (Carmel de Tanger au Maroc) et une détermination à écouter ensemble notre charisme pour être avantage fidèle à notre mission.

 

 

Auto Insurance Quotes