JM+JT

Chypre, 21 septembre 2019

Fête de l’Apôtre Saint Mathieu

 

Chers frères et sœurs dans le Carmel, avec le cœur plein de joie et d’espérance, nous vous saluons !

Nous,  sœurs  carmélites du Moyen Orient et de l’Afrique du Nord,  provenant de 16 nations et à la fin  de  notre Assemblée Fédérale, nous voulons vous partager la nouvelle réalité de notre Fédération qui a élargi ses horizons.

Nous nous sommes réunies,  avec la présence  des Pères Carmes de cette vaste Région et du carmel d’Athènes,  à Chypre, l’Ile de la rencontre,  terre évangélisé par les apôtres  Paul et Barnabé,[1] terre où notre Ordre a vécu pendant les trois premiers siècles de son histoire : Chypre, le premier lieu de l’expansion de l’Ordre après la Palestine.[2]

Nous nous sommes retrouvées,  moniales  de  Terre Sainte, Syrie, Egypte, Maroc ; nous sommes maintenant sept monastères, unis par affinité spirituelle et géographique. Nous  vivons dans un environnement  majoritairement non chrétien, au carrefour des trois grandes religions monothéistes, dans la pluralité des cultures. Nos communautés sont  formées par des sœurs de l’eglise locale, et d’autres qui, poussées par l’Esprit,  sont venues du monde entier ;  enracinées dans les pays où nous sommes, nous voudrions  être un témoignage de prière et de relations fraternelles authentiques.

« Baptisés et envoyés : l’Église du Christ en mission dans le monde », c’est l’appel du Mois Missionnaire Extraordinaire convoqué par le Pape François. Nous vous invitons à entrer dans ce souffle de l’Esprit qui ouvre nos cœurs pour accueillir l’humanité tout entière, et surtout nos sœurs et frères  qui souffrent à cause de leur foi. Nous vous  invitons à  partager notre mission spécialement par la prière et le soutien aux chrétiens de ces régions.

Nous voudrions vous montrer  la beauté de vivre comme priants au milieu de priants, dans des églises pauvres et minoritaires ; dans des lieux saints habités par la présence du Seigneur, des apôtres et des innombrables saints qui ont témoigné que le « dialogue de salut et d’amitié… est possible »[3].

« Nous commençons maintenant. Efforçons-nous de commencer toujours, et d’aller sans cesse de bien en mieux » (F 29, 32).  Encore aujourd’hui nous écoutons la voix de Thérèse, notre Mère, qui continue  à nous encourager, à nous soutenir, en tissant des liens de communion entre nos communautés. Nous vivons  le kayros de ce temps de précarité et nous avons reconnu ensemble la voix de l’Epoux qui nous parle dans la nuit.

Si vous vous sentez appelées par le Seigneur à vivre ici la mission[4] dans ces terres d’antique chrétienté,  soyez les bienvenues !

« Au nom de Dieu qui a créé tous les êtres humains égaux en droits, en devoirs et en dignité, et les a appelés à coexister comme des frères entre eux, pour peupler la terre et y répandre les valeurs du bien, de la charité et de la paix »,[5] nous vous saluons, frères et sœurs, et nous  souhaitons que la Vierge Marie, Reine et Beauté du Carmel  vous garde sous sa protection maternelle.

Vos sœurs et carmélites

 

 

[1] Cfr Ac 11-13

[2] SAGGI LUDOVICO, Storia dell’Ordine Carmelitano, p 33ss

[3] PAPE FRANCOIS, Voyage apostolique au Maroc 30-31 mars 2019.

[4] Décret sur l’activité missionnaire de l’Eglise, AG 18.

[5] DOCUMENT SUR LA FRATERNITÉ HUMAIN pour la paix mondiale et la coexistence commune, Abou Dhabi 4 février 2019