Les Carmélites Du Moyen Orient

« Je vous prendrai parmi les nations, je vous rassemblerai de tous les pays étrangers et je vous ramènerai sur votre terre… Vous habiterez le pays que j’ai donné à vos pères. Vous serez mon peuple et moi je serai votre Dieu » (Ez 36-24)

 

Le Moyen Orient est le berceau de naissance du judaïsme, du christianisme et de l’Islam formant  une grande mosaïque religieuse.  Depuis  notre père Abraham dans son chemin de foi, il a accueilli  la Révélation, la vie et la prédication du Seigneur ;  a vu se fonder les premières communautés chrétiennes, a abrité les premiers conciles et c’est sur le chemin de Damas que Saint Paul se convertit.  Le Nord d’Afrique a contribué énormément dans le développement doctrinal et l’Egypte   avec la vie monastique.   C’est de cette région que les missionnaires sont partis évangéliser le monde.  En siècles postérieurs, ici est née notre Ordre et  c’est ici qu’a connu la plus grande expansion de son histoire au XIII siècle.

La fondation de nos monastères date de la fin du XIXème siècle. La conjoncture internationale et le souffle missionnaire qui animait particulièrement l’Église catholique en cette période, ont permis le rétablissement du Patriarcat Latin en Terre Sainte, et l’éclosion de nombreuses réalisations chrétiennes. Dans ce contexte, des personnes suscitées par l’Esprit ont répondu généreusement et ont permis la fondation du Carmel.

Le charisme contemplatif-ecclésial et apostolique du Carmel reçoit ici comme un sceau unique : dans le Christ, nous sommes associées « au même héritage, à la même promesse » que le peuple d’Israël (Éph 3,6). Nous sommes appelées à revivre ce mystère de l’Incarnation et de la Rédemption dans la prière, la contemplation et la vie fraternelle, selon le cachet particulier de chacun de nos monastères. Ainsi, Bethléem, Nazareth, Jérusalem,  le Mont Carmel, Al Fayoum, Alep et Tanger  incarnent tout un chemin spirituel auquel nous désirons inviter tout chrétien… et même tout homme et femme de bonne volonté.