Le Carmel est tout Marial

« …Voici ta mère…dès cette heure-là le disciple, l’accueillit chez lui »
(Jn 19,26)

 

La présence de Marie se trouve à l’aurore de l’Ordre.
Les premiers ermites du Mont Carmel bâtirent une belle chapelle en l’honneur de Marie. Ils se dédièrent complètement à la suite du Christ et à son service sous l’amoureux regard de la Vierge et ils la choisirent comme titulaire de leur famille religieuse.

Thérèse de Jésus fait sienne cette antique tradition. Elle ne cesse d’y exhorter ses filles : « Vivons en vraies filles de la Vierge et soyons fidèles à notre profession, afin que Notre Seigneur nous donne les grâces qu’Il nous a promises. » (Fondations 16/7)

Ainsi chacune de nous doit tendre à réaliser une communion et même une vraie familiarité avec Marie pour pouvoir dire en vérité qu’elle est notre Mère, notre Sœur, notre Patronne, avec le désir de continuer sur cette Terre l’amour même de Jésus pour sa mère.

Marie est au cœur des peuples du Moyen Oriente  où nous vivons et chacun de nos Carmels en porte l’empreinte toute particulière.

Ainsi à Nazareth, Marie forme en nous une attitude d’épouse, attitude faite essentiellement d’attention et d’écoute. A Bethléem, elle nous invite à devenir avec elle une mère qui enfante dans la douleur et dans la joie. A Jérusalem, elle nous invite à entrer avec elle dans le mystère de la Rédemption, en nous unissant au silence fécond du Verbe sur la croix. Au Mont Carmel, elle est la « Dame », la « Souveraine du lieu », et aussi la « Sœur » qui nous accompagne pour nous faire parvenir au sommet de la montagne de la perfection, « la montagne véritable, le Christ, notre Seigneur ».  Au Fayoum le carmel de la Sainte Famille Exilées nous enseigne à nous laisser toucher pour tous les exilés de notre temps et faire notre leur drame.

En Syrie le carmel de Notre Dame de Syrie, à Alep nos sœurs veulent  perpétuer une présence monastique et mariale, au même temps qu’aider les chrétiens syriens à rester sur leur terre afin que la Lumière du Christ illumine ce pays en très grande majorité musulmane. Elles sont fières d’être dans la terre ou Saint Paul a trouvé le Christ sur le chemin de Damas.

A Tanger, au Maroc, nos sœurs du  Carmel de la Sainte Famille et Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, à travers une petite communauté fraternelle elles sont une présence vivant de la sainte Famille de Nazareth aillant à cœur le petite voie de Sainte Thérèse de Lisieux.